PRESENTATION

Quoi ?
Une première mondiale, la descente de l’amazone de la source à embouchure à pied et en radeau. Après quinze ans de recherches et d’explorations, la source de l’amazone a été enfin localisé avec précision le 11 septembre 2011 par une équipe scientifique internationale (voir article de presse issue de «la Repùblica » en date du 07 septembre 2011).

 

Comment ?
A pied sur 1 000 km et en radeau sur 6 000 km environ. Nous sommes partis depuis la source, située dans la région d’Arequipa sur un sommet de 5 170 m d’altitude : le Nevado Quehuisha. La clef du voyage fut la légèreté. Nous sommes partis avec le strict minimum, un sac sur le dos pour la première partie du voyage à pied. Le reste de l’équipement nous attendait à Pichari (sur le rio Apurimac) où nous avons construit le radeau.

 

Pourquoi ?
Au delà du défi sportif (1 000 km à pied et 6 000 km en radeau sur le fleuve le plus puissant de la planète), l’objectif de cette expédition était de partir à la rencontre des populations de l’Amazone, dont la culture est en pleine transition entre coutumes ancestrales et modernité, avec les lamas et le radeau comme prétextes aux rencontres.
Source de l’Amazone

 

L’Amazone en chiffres

Longueur : 7 000 km (plus grand fleuve du monde)

18 %  du volume total d’eau douce déversée dans les océans du monde

Source : 5 179 m sur  le Nevado Quehuisha (approximativement à 160 km à l’ouest du lac Titicaca et à plus ou moins 650 km au sud-est de Lima)

2,5 millions d’espèces d’insectes

des dizaines de milliers de plantes

2 000 espèces d’oiseaux et de mammifères

20 % des espèces d’oiseaux sont représentée dans la forêt amazonienne

Inkaterra Hotels, est un groupe d’hôtels écologiques de luxe situé au Pérou dont une grande partie des bénéfices est investie dans la préservation de la nature et la réintroduction d’espèces endémiques (Ours andins, petits camélidés, …).

Inkaterra Associación (fondation du groupe) met à disposition d’Objectif Amazone son expertise et ses laboratoires pour l’analyse des échantillons d’eau, lesquels permettront d’établir une carte des pollutions aux métaux lourds de l’amazone.

 

Quand ?

Octobre 2011 – Mars 2012